5 ASTUCES INFAILLIBLES POUR MANGER LENTEMENT
image
Posté le 02/06/2017

Comme nous l'avons vu dans un précédent article, les raisons pour lesquelles il est bon de manger lentement sont nombreuses. SmartDiet vous aiguille avec 5 bons conseils d'application !

 

Comment faire ?

 

1. apprendre à savourer son repas :

Cela peut vous paraître banal, mais cela a également toute son importance. En dégustant davantage vos repas, vous stimulez vos papilles et réapprenez à apprécier ce que vous mangez. Devenez gourmet ! Ainsi, vous serez certainement plus regardant sur la qualité de vos repas, de vos achats, vous stimulerez peut-être l'envie de cuisiner, et tous ces éléments ne seront que bénéfiques pour votre ligne, votre porte-monnaie et votre santé !

Faites-donc durer le plaisir et amusez-vous à « critiquer » (rapport au critique gastronomique hein) vos repas en décortiquant leur composition, odeurs et goûts.

 

2. prendre conscience de ce que l'on mange :

Pour prendre conscience de ce que l'on avale, il faut commencer par poser les conditions du repas et de l'environnement proche. Je m'explique !

Première chose, on s'assoit. Oui, ce n'est pas une blague, manger debout n'est pas ce qu'il y a de plus agréable et donc n'est pas réellement propice à un repas lent, dans le calme et apprécié... Ensuite, on éteint la télé, on range le téléphone portable, la tablette, et bien sûr, on lira le journal pendant le café mais pas pendant le repas ! Se rendre compte de ce que l'on ingère permet d'être conscient également des quantités et de la vitesse de notre repas.

Exit les perturbations extérieures !

 

3. Faire le bon choix de vaisselle :

Aux grands maux, les grands remèdes !

Armez-vous de la fourchette de votre enfant, d'une petite cuillère ou encore de baguettes chinoises. En choisissant des couverts de petite taille ou dont vous n'avez pas l'habitude de vous servir, vous en avalerez logiquement moins à chaque bouchée et le repas sera plus long. Aussi, en diminuant la taille de vos assiettes – en prenant une assiette à dessert par exemple - vous en mettrez moins, vous savourerez certainement plus et au pire des cas, vous devrez faire une pause pour vous resservir !

 

4. Utiliser sa fourchette a bon escient :

Point trop n'en faut ! Bien évidemment, il ne suffit pas d'en mettre peu dans sa fourchette et d'enchaîner les bouchées. Apprenez à poser votre fourchette (ou cuillère) de temps en temps.

 

5. Buvez, mais pas trop !

Quand on mange vite, il y a des chances que l'on n'ait « pas le temps » de boire. N'oubliez pas que l'eau est indispensable ; votre corps en est composé à 60 % en moyenne !

Au cours du repas, buvez de l'eau....mais pas trop ! Il faut trouver le juste équilibre, même pour l'eau – pendant le repas en tous les cas. Si vous engloutissez la moitié de la bouteille d'un coup, l'eau va faire sa place dans votre estomac et vous donner une sensation de rassasiement rapidement.

Bonne tactique, me direz-vous, comme ça je mange moins ?! Oui, mais non. Vous risquez alors de ne pas manger assez – ainsi, vous aurez faim 1 à 2 heures après le repas et résultats des courses, un grignotage est vite arrivé !


 

En conclusion

Au fil du temps, on a tendance à manger par automatisme, tant au niveau de l'heure que des quantités.

« Faut pas gâcher ». Ne pas se forcer à finir son assiette si l'on n'a plus faim, n'est pas synonyme de gâcher. De nos jours, un doggy bag ou un réfrigérateur sont tout de même facile à trouver, n'est-ce pas ?

Sur ce, bon appétit !

 

N'hésitez pas à remplir votre questionnaire nutritionnel en ligne afin de pouvoir bénéficier des conseils spécialisés de nos diététicien(ne)s nutritionnistes !

 

 

Laisser un commentaire
Copyright © 2018 SmartDiet.
Tous droits réservés.